Le Taekwondo actuel est le résultat de la synthèse d’un art de combat coréen millénaire qui aboutit à la forme moderne que nous connaissons..

Le Taekwondo est un art martial aux sources très anciennes. Sa version moderne telle que nous la pratiquons bénéficie d’un héritage riche en enseignements L’histoire ancienne et récente L’histoire ancienne Le Taekwondo est né en Corée il y a plus de vingt siècles.

Le Taekwondo est donc un art martial de synthèse, qui a puisé dans ses racines ancestrales et qui a intégré le meilleur d’autres arts martiaux pour s’enrichir et gagner en efficacité.. L’histoire récente Le Taekwondo dans sa forme moderne est né à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

A la libération de la péninsule coréenne, plusieurs Maîtres ouvrirent des écoles ou Do-Jangs et reprirent l’enseignement des méthodes anciennes de combat à mains nues. De longues recherches et des études techniques poussées furent entreprises, à l’initiative du général coréen Choi Hong Hi.

La décision d’unifier les différentes écoles de Taekwondo est prise en 1961. Les recherches effectuées aboutissent alors à la définition du Taekwondo comme forme moderne de l’ancien Taekyon. L’appellation TAE- KWON -DO (ou TAEKWONDO) date de 1955.

Le Taekwondo est enseigné aux policiers, aux militaires et aux étudiants. En 1962, le Tae Kwon Do devient officiellement sport national de la République de Corée. Le Centre Mondial du Taekwondo est construit à Séoul au début des années 70.

Des experts coréens sont envoyés de part le monde pour développer et enseigner le Taekwondo à l’échelle internationale, avec le succès et le rayonnement qu’on lui connait aujourd’hui. La reconnaissance mondiale du Taekwondo comme art martial et sport de combat intervient en 1994 : le Taekwondo devient discipline olympique. Il sera présent aux Jeux de Sydney pour l’an 2000.

Newsletter