« L’aïkido permet un développement harmonieux de la personnalité de l’enfant »

« A travers une approche ludique et de jeux, nous initions les enfants à des valeurs comme le respect, la discipline, la rigueur, la persévérance, etc. »

Qui peut pratiquer l’aïkido ?

Tout le monde. L’aïkido est un art martial qui peut se pratiquer dès l’âge de 5ans, et se poursuivre jusqu’à un âge très avancé. Je garde toujours en tête l’exemple de mon père, qui a commencé l’aïkido à 70 ans, et qui a obtenu sa ceinture noire à 75 ans. Le plus important, c’est la patience et la volonté.

Quel « style » d’aïkido enseignez-vous ?

Dans notre dojo, nous enseignons l’aïkido traditionnel (iwama Ryu), où une partie importante du travail est consacrée au maniement des armes.

Pourquoi avez-vous choisi l’aïkido ?

J’ai toujours aimé les arts martiaux. Mais je me suis épanouie dans l’aïkido, car je me retrouve dans sa philosophie, dans cette approche qui repose avant tout sur des techniques de neutralisation et de contrôle de l’adversaire. En plus, grâce à ma pratique de cet art martial, j’ai pu venir à bout d’une dépression nerveuse.

Pensez-vous que l’aïkido soit d’abord destiné aux hommes ?

A mon sens, l’aïkido peut être pratiqué aussi bien par la femme que par les hommes, dans la mesure où il requiert moins de force musculaire que les autres arts martiaux et fait plus appel à l’intelligence du pratiquant pour neutraliser l’adversaire.

Proposez-vous des cours pour enfants ?

Dans notre école, des cours sont dispensés aux enfants à partir de 5 ans. Ils sont bien évidemment adaptés à leur âge et à leurs besoins. A travers une approche ludique et de jeux, nous les initions à des valeurs comme le respect, la discipline, la rigueur, la persévérance, etc. Ces notions sont essentielles à une pratique réussie de l’aïkido, mais aussi à un développement harmonieux de la personnalité de l’enfant.

L’aïkido est-il pratiqué pour l’autodéfense ?

L’aïkido est l’art de l’autodéfense par excellence : ses techniques sous forme de clés, de mobilisation contre-attaque main nue et contre-attaque avec arme permettent de neutraliser l’attaquant tout en gardant le contrôle de la situation. Sa pratique régulière permet de devenir calme et d’acquérir beaucoup de patience.

L’aïkido est-il un bon entraînement physique ?

Oui. La manipulation des armes et le travail mains nues contribue à acquérir une bonne condition physique. Mais trois fois par semaine n’est pas toujours suffisant, c’est pour cela que notre cours comporte du crossfit à la fin de chaque séance : ainsi les pratiquants développent leur niveau de cardio et renforcent leur musculation rapidement.

Je suis intéressé par l’aïkido, mais je ne suis pas sûr d’être prêt à commencer. Que devrais-je faire ?

Pour commencer le premier pas est toujours le plus difficile à faire, mais vous devez savoir que nous travaillons avec un esprit de famille où les plus gradés soutiennent les débutants durant les premiers mois de leur pratique jusqu’à leur adaptation ; petit à petit ils acquièrent l’esprit du pratiquant et ça ne devient plus un entrainement mais une façon de vivre. C’est pour cela que notre slogan est « Art de vivre ».

Combien de fois par semaine doit-on pratiquer l’aïkido ?

Pour commencer trois fois par semaine suffisent. Mais au fur et à mesure de l’évolution du pratiquant, nous intégrons les cours avancés qui s’effectuent une fois par semaine en plus des Ushi Deshi (entrainement intensif 4 fois par an) et des stages nationaux et internationaux.

Un dernier mot ?

Il faut garder en tête qu’il n’est jamais tard pour commencer la pratique de l’aïkido, il suffit de garder un esprit positif et d’être patient avec soi-même pour donner du temps au corps et s’adapter aux gestes. Toutes les morphologies sont les bienvenues.

Leave a Comment

Newsletter